Denis Lebert, psychanalyste

qu'estce qu' une psychothérapie ou une psychanalyse avec un psychanalyste:

paix


La psychanalyse sous forme d'une analyse ou d'une psychothérapie analytique est:


1)      Une méthode d’investigation de processus psychiques inaccessibles à d’autres méthodes
2)      Une technique de traitements de désordres névrotiques, basée sur cette méthode d’investigation.
3)      Un savoir sur la métapsychologie et la psychologie comme discipline scientifique.


Selon trois approches de la réalité psychique :

1.      L’approche « économique » qui s’intéresse à l’aspect quantitatif des forces en jeu dans la vie psychologique,

2.      L’approche « dynamique » qui s’intéresse aux conflits qui opposent ces forces,
3.      L’approche « topique » qui s’intéresse aux systèmes d’où viennent et auxquelles appartiennent ces forces et les représentations qui leur sont associées.


Qu'est ce qu'une cure (c'est à dire une série de consultations avec le psychanalyste)

denis lebert

L’objet de la cure est de renforcer le « Moi », c'est à dire son psychisme conscient et actif et de l’aider à affronter les désirs qui l’assaillent.


1)      Une cure de parole où le patient doit accepter de dire tout ce qui lui vient à l’esprit, sans rien omettre à longueur de séance qui permet aux émotions et aux fantasmes de s’extérioriser. C’est une situation particulière et artificielle car il faut pour le patient parler même si il n’a pas quelque chose de précis à dire et parler le plus possible seulement de soi. Il importe pour le patient d’avoir un niveau culturel qui l’autorise à parler de lui-même, à s’autoriser à régresser et à supporter l’influence psychologique de l’analyste.

2)      Ces séances doivent se répéter à une fréquence régulière et sur une durée qui peut être longue (plusieurs semaines)
3)      Le patient doit vaincre ses résistances pour extérioriser des désirs ou des obsessions dont parfois il ne pouvait soupçonner l’existence et/ou l’importance.
4)      S’instaure entre le patient et le psychanalyste une relation dite de « transfert », entre agressivité, confiance totale voir une sorte d’attachement.
5)      Le patient peut ainsi prendre du recul par rapports aux affects qui le submerge, s’en libérer par abandon ou lâcher prise, et s’accepter tel qu’il est : 

relativiser les difficultés de l’existence, renoncer aux ambitions excessives, aux rêves déraisonnables, reconnaitre que ce qu’il croyait être une difficulté exceptionnelle à lui est commune à tout homme, s’adapter au réel au lieu de le nier. C’est pour lui, une expérience de « vérité » et en aucun cas une expérience de « normalisation sociale ».


Pour un patient, c’est l’occasion de faire face à ses angoisses et émotions contradictoires suscitées par la présence des autres, le rapport au corps, la perspective de vieillir, de la mort, de l’absurde et de tenter de surmonter une « difficulté d’être » qu’il éprouve. Il s’agit de concilier en une synthèse acceptable et adaptée au monde environnant, des aspirations diverses et des menaces d’éclatement.
C’est aussi renoncer aux souhaits irréalisables et aux illusions utopistes, cesser de chercher un père pour se protéger et une mère pour être comblé. C’est accepter la solitude et l’incomplétude.

Le patient peut être submergé par l’angoisse, ne plus avoir le sentiment de maitriser sa vie, de percevoir la réalité telle qu’elle est, d’ordonner ses pensées de manière cohérente, de rencontrer des problèmes de communication avec l’autre, d’avoir des comportements inintelligibles, de ne plus pouvoir se prendre en charge, de ne plus pouvoir subvenir à ses propres besoins. Il peut aussi avoir juste envie de mieux se connaitre et de découvrir la face caché de son être.
En général, il consulte pour pouvoir « refaire face à la vie » et espère voir disparaitre des difficultés telle que l’angoisse existentielle, les difficultés sexuelles, des phobies, des addictions.


Le patient va affronter des problèmes qu’il n’a pas jusqu’alors regardé en face. Il plonge dans son passé, extériorise ses fantasmes qu’il ne veut ou n’a pas voulu assumer, retrouve des évènements traumatiques, essai de comprendre ce qui a pu lui faire du mal dans son enfance en lien avec sa famille et voit ainsi ses symptômes diminuer ou disparaitre et retrouver de la force et du gout pour la vie.
Les questions en lien avec le sens de l’existence reviennent : Suis-je une homme ou femme ? Qu’attend-on de moi ? De qui suis-je le fils/la fille ?
Il affronte également des étayages avec la Loi pas toujours bien réalisé comme l’interdit de l’inceste, la difficulté à renoncer au seul principe de plaisir, d’accepter certaines frustrations dans le domaine sexuel.


Nous ne sommes pas tous égaux dans  la capacité à résoudre seul ces problèmes fondamentaux.

Ma Formation

denis lebert


s'est effectuée auprès de l'Institut Freudien de Psychanalyse en ce qui concerne la psychanalyse, la métapsychologie et la sexothérapie analytique. Je participe à des séminaires et conférences portant sur la psychanalyse et le cadre analytique. Je poursuis et approfondi ma formation tout au long de l'année.
Je propose à mes patients une relation d'aide dans un cadre défini de forme et de temps par des rendez-vous au cabinet dont la fréquence et la répétition est évaluée au regard des attentes du patient et de l'appréciation que je peux en avoir. Les consultations peuvent également se faire par téléphone.
La psychothérapie est basée sur une parole libre du patient que je favorise par une écoute et une empathie marquée mais peut être également basée sur des échanges. Je propose parfois des éléments d'interprétation dont le patient est libre de se saisir ou non. La parole libre est garantie par le cadre de confidentialité et le devoir de réserve qui est le mien.
Le cabinet est situé dans une rue calme, au troisième étage d'un immeuble d'un quartier accessible (gare et centre commercial). Son accès est discret. Ce cabinet est partagé avec une psychanalyste, une psychologue du travail et une diététicienne-nutrionniste.

Quelques explications....

denis lebert


Anxiété
Parler de son anxiété, de ses angoisses, permet de se soulager. Et le faire autant que de besoin. S'interroger sur la nature, puis sur les causes de son anxiété, c'est emprunter un chemin menant à plus de paix personnelle.


Phobies
La peur que l'on éprouve à certaines situations ou devant certains objets, ou même à la pensée de ces objets, provient de situations dont l'origine est à rechercher au fond de soi. La psychothérapie propose à la fois de parler de ses symptômes phobiques et d'aller en chercher les causes.


Insomnie
De quoi est on l'objet pour ainsi ne pas lâcher prise et s'abandonner au sommeil? De quoi as-t on peur? Que pourrait il nous arriver de mauvais si nous nous laissions aller au sommeil? Que raterions-nous de notre vie? Parler de son insomnie, chercher et nommer ce qui l'origine et la maintient. Chercher à l'apprivoiser.


Dépression
Que de moments dans la vie ou les évènements ont pour conséquence de créer des "passages à vide". La médecine est une aide. La psychothérapie également. Car le besoin de parler de soi, de libérer sa plainte, d'être entendu trouve sa place dans cette relation d'aide.
Anorexie
Se faire léger, tout petit, prendre le moins de place possible et prendre autant de risque avec soi. La psychothérapie pour poursuivre le chemin des pourquoi et du comment s'alimenter est l'expression d'une souffrance en soi.


Boulimie
Quelle angoisse conduit à être comblée? De quoi s'alimenter sans limite est-il l'expression? De quoi faut-il se rassurer? Et pourquoi ainsi se culpabiliser? La relation d'aide pour dénouer les causes d'un comportement issu de la souffrance.


Stress
Du bon au mauvais stress. Lorsque le moteur s'emballe et perturbe son conducteur. La relation d'aide pour reprendre contrôle de soi, de sa capacité de choix, celle à dire non, celle à changer ce qui ne va pas.


Maltraitance
Elle est parfois diffuse, morale, peu palpable et bien souvent on se dit qu'on en est responsable. Que si on est maltraité, c'est qu'on l'a cherché.La psychothérapie permet de prendre conscience de son statut de victime. Et de s'aider soi même à analyser les causes et chercher des solutions pour y mettre fin.


Personnes âgées
Il n'y a pas d'âge pour travailler sur soi, et se sentir en adéquation avec ce qu'on veut être. Travailler sur ce qu'on veut garder, ce qu'on veut abandonner, sur quoi lâcher, sur quoi accepter...


Divorce
Il y a dans le divorce une situation de deuil. On perd l'autre et une part de soi même. Parler pour se soulager, exprimer par le langage ce qui se bouscule en soi, verbaliser ses doutes, ses peurs, ses certitudes, ses colères. Une relation d'aide dans un moment où celle-ci est necessaire.


Deuil
Il est difficile de faire le deuil. La relation d'aide permet de parler de sa souffrance, librement, de ce qui maintenant manque. De ce que la disparition fait surgir parfois de plus profond. Et que parler de tout cela soulage.


Parentalité
Être parent c'est un chemin bien compliqué et peu éclairé. La relation d'aide s'instaure autour de son histoire, de ses doutes, des faiblesses et des fragilités qu'ils engendrent. Être père, beau-père, mère, belle-mère, à son tour ou tout à la fois. La parole pour se retrouver.


Thérapie familiale
Parce que les problèmes d'un enfant peuvent être le symptôme d'une difficulté liée au fonctionnement de la famille, parce que il n'a pas été dit à l'enfant certaine vérités qui aujourd'hui le perturbent, la médiation familiale où toute la famille parle et s'écoute avec mon aide est d'une aide efficace et rapide pour que "les choses soient enfin dites".


Psychanalyste
Une psychothérapie est une relation d'aide à soi même pour mieux vivre des moments difficiles ou les conséquences de moments difficiles. Elle permet de travailler sur des symptômes considérés comme éprouvant par la personne qui me contacte. Elle permet également si elle le souhaite aller plus au fond des choses.


Psychologie en ligne
Aux consultations par téléphone, il manque la dimension "présence physique" et le cadre enveloppant du cabinet. Et l'assurance de n'être conduit à faire qu'une seule chose à la fois. Ceci étant, pour des situations de souffrance au travail ou de demande de soutient de personnes éloignées géographiquement, un travail par téléphone peut être conduit par une écoute, un dialogue et l'assurance d'avoir quelqu'un "à qui parler".

la sexothérapie....

denis lebert

le cabinet

cabinet

SIREN ou SIRET du centre :
 32720627200020


J'exerce mon métier :
Dans un cabinet de psychologues et/ou psychothérapeutes
En tant que psychothérapeute
En tant que psychanalyste


Diplômes:
Fédération Freudienne de Psychanalyse

prestations

cabinet

Consultations proposés :
En cabinet
Par téléphone


Spécialités du cabinet :
Une écoute et un accompagnement de soutient. Un ou des rendez vous pour permettre à la personne qui me contacte de s'éclaircir les idées sur la forme de l'aide dont elle a besoin


Prix moyen d'une consultation (prix indicatif) :
 Moins de 60€

demande de renseignements